Idées déco : les bibliothèques

Le 15 juillet à 10h58 - Maison & Travaux

Fondamentale pour organiser le classement des livres, la bibliothèque est par nature un meuble sur mesure. Au choix : dimensions, matériaux, style et configuration restent à déterminer pour l’intégrer chez soi en toute beauté. Exemples à suivre…

Par Catherine Levard. Photos Antoine Duarte, sauf mention contraire (Maison&Travaux, juillet 2010)

  • 1/10
    Bibliotheques 1

    Graphique, cette bibliothèque en deux parties habille les renfoncements de part et d’autre du conduit de fumée. L’étagère inférieure, légèrement débordante, sert de support au grand miroir qui surplombait l’ancienne cheminée remplacée par un poêle. Elle enrobe la saillie du conduit et ne présente aucun raccord. Photo Architecte Eva Foerster/Stylisme, Marie Lacire

  • 2/10
    Bibliotheques modularité

    Du Kit à la modularité. Facile à monter, cette bibliothèque modulable en kit présente un autre avantage : son prix imbattable! Elle se compose de trois modules avec surmeuble, de 80 cm de largeur sur 237 cm de hauteur et d’une profondeur de 28 cm, dotés de cinq tablettes dont quatre sont réglables en hauteur. À fixer au mur, les modules s’achètent individuellement (modèle «Billy» d’Ikea, 69€) et existent en plusieurs finitions. Ils sont ici en panneaux de particules plaqués bouleau, protégés par un vernis acrylique. Pour rythmer le meuble encastré dans un renfoncement, des tours pour CD et DVD de même conception viennent s’intercaler («Benno» d’Ikea, 35€). Dotés de onze tablettes également réglables, ils ont une largeur de 20 cm et une profondeur de 17 cm. Bien qu’ils soient destinés à être fixés au mur, ils sont ici vissés dans les montants extérieurs de la bibliothèque pour être stabilisés sur le même plan. La gamme «Billy» ne date pas d’hier, mais elle reste indémodable et passepartout avec ses accessoires variés qui permettent de personnaliser chaque aménagement et de l’adapter à tout type de configuration.

  • 3/10
    Bibliothèque horizontale

    Priorité à l’horizontale. Pour occuper l’espace entre le conduit de fumée en saillie et les murs, ces étagères ont été montées sans fixations apparentes. Celle du dessous, plus profonde que les autres et en léger débord, sert d’appui à la glace ancienne qui surmontait la cheminée d’origine remplacée par un poêle à bois (Rais). Le choix de panneaux «Placopan» (ép. 50 mm, Placo), habituellement utilisés en cloison, est ici justifié. Composés de deux parements en plaque de plâtre (ép. 10 mm) et d’une âme intermédiaire en carton alvéolé, et débités par sciage aux bonnes dimensions, ils ont été évidés sur leurs quatre côtés à 4 cm de profondeur à l’aide d’un marteau et d’un simple cutter. Des tasseaux de même épaisseur que l’âme alvéolaire (soit 29 x 40 mm) ont été vissés dans le mur du fond et dans les parois latérales; les tablettes viennent ensuite s’y encastrer par glissement. Selon leur niveau, un vissage à travers l’un des parements (soit par-dessous soit par-dessus) les solidarise à leurs supports. Pour habiller les chants apparents, un tasseau est vissé derrière un bandeau en plaque de plâtre de 50 mm de hauteur, puis l’ensemble est mis en place. En intégrant le tasseau encollé entre les parements, le bandeau s’ajuste au même niveau que ceux-ci. Les raccords sont masqués par deux bandes de joint pliées et noyées dans de l’enduit en pâte (Placomix). Architecte Eva Foerster.

  • 4/10
    Bibliotheques jeu de construction

    Un jeu de construction. Cet ensemble ludique de 3,45 m de longueur sur 2,65 m de hauteur suit un concept ultra simple. Les étagères principales (ép. de 25 mm) en hêtre teinté d’une lasure de ton ébène (Biofa) présentent deux profondeurs distinctes : 31 cm pour les trois tablettes du bas et 28 cm pour les quatre autres, de manière à y loger des livres de formats variés, ainsi que des CD. Jeux de formes et de couleurs : les intercalaires traditionnels sont remplacés par des cubes rouges dont les largeurs varient. Légèrement moins profonds que les étagères, ces éléments en contreplaqué de 12 et 15 mm d’épaisseur sont répartis selon les portées. L’un de ces modules, bleu, placé en biais au bout du meuble attire l’œil, tandis qu’un autre, inscrit en saillie, affiche des côtés ajourés afin d’éviter tout effet de masse. Ils soulignent l’élément central du meuble consacré aux CD. Ces derniers reposent sur des tablettes en contreplaqué noir qui, pour éviter tout fléchissement, sont séparées par des intercalaires. Asymétrie et couleurs allègent visuellement la structure de cette grande bibliothèque. Architecte Olivier Cordova. Stylisme Marie Lacire.

  • 5/10
    Bibliotheques sous les toits

    Lovée sous les toits. Conçue pour s’inscrire dans un renfoncement dont elle remplit l’espace, cette bibliothèque dispose d’étagères en latté plaqué chêne (9/10e) de 22 mm d’épaisseur. Elle est adossée contre un doublage du mur en panneaux de MDF (ép. 12 mm) où des crémaillères invisibles (Sofadi) viennent s’encastrer. Laquées en noir, celles-ci reçoivent des consoles en acier sur lesquelles les tablettes reposent librement en butant contre le fond. En partie inférieure, le meuble s’équipe de portes montées sur pivots et d’un ensemble de tiroirs à ouverture totale. Au centre, un rabat articulé s’ouvre par simple pression et se soulève à l’horizontale, position dans laquelle il est stabilisé par un tiroir sur coulisses. Il fait alors office de petit bureau. Quant au matériel informatique, il se range derrière le panneau articulé une fois fermé, sur des étagères fixes. Pour optimiser les rangements, un tiroir est prévu entre le socle du meuble et l’étagère la plus basse. On l’ouvre grâce à une prise de main creusée dans le chant de la façade. Réalisation Atelier Richard Boyer.

  • 6/10
    Bibliotheques lit

    Le coffrage fait la tête de lit. Dans cette petite chambre, la présence d’un conduit de fumée sur un mur, la porte sur un autre, et la fenêtre sur le troisième, rendaient impossible la mise en place d’un lit, sachant que des rangements occupent la dernière paroi. La solution trouvée est judicieuse : un coffrage en bois est venu intégrer la partie basse du conduit et offre ainsi une largeur de 150 cm et une hauteur de 100 cm, des dimensions idéales pour une tête de lit. Réalisée en MDF (ép. 19 mm), elle est constituée d’une façade et de joues que surmonte un plateau qui, placé en butée contre le mur, est vissé sur des tasseaux muraux. Au-dessus, des étagères «sandwichs» formées de panneaux en MDF (ép. 16 mm) et d’une ossature intermédiaire en tasseaux de 20 x 40 mm s’emboîtent dans des tasseaux supports vissés dans le mur et collés sur le conduit, le vissage n’étant pas conseillé dans celui-ci. Une alèse est rapportée sur les chants apparents. De même profondeur que le conduit, les étagères participent à son intégration dans le décor. Architecte Martin Didier. Stylisme Marie Lacire

  • 7/10
    Bibliotheques pedro belo ravara

    En vis-à-vis du rythme et du mouvement. Reliées entre elles, les bibliothèques dressées sur deux murs opposés jouent sur des rythmes différents. Les étagères, qui présentent un espace constant entre elles, se dessinent en serpentin de bois. Réalisés en planches de pin de 30 cm de profondeur et 40 mm d’épaisseur, tous les éléments horizontaux sont rigidifiés par des intercalaires en MDF répartis selon les portées. Avec leur fin profil (ép. 20 mm) et placés légèrement en retrait, ils sont peints en blanc comme les murs pour se noyer dans le décor. L’assemblage abouté des planches est réalisé par feuillures à mi-bois, système élégant et discret, à peine visible. Le mouvement résulte de la liaison des étagères deux à deux soit vers la droite soit vers la gauche pour assurer une continuité d’un niveau à l’autre. Le montant qui les relie est assemblé par vissage dans l’épaisseur du chant. Les vis profondément ancrées sont dissimulées par un bouchonnage. Cet autre système. Compte tenu de leur longueur importante, les étagères sont ici constituées de modules fixés individuellement au mur et aboutés. Pas de fixation apparente non plus… Les chants arrière ont été percés pour pouvoir introduire en force des tiges filetées de 10 mm de diamètre scellées chimiquement dans les murs porteurs. Sur les tablettes supérieures, un tasseau de 20 x 40 mm est vissé à 10 cm en retrait du mur. En reliant les modules pour rigidifier la structure et renforcer les aboutages, il permet aussi d’intégrer un éclairage indirect qui met en valeur le haut de cette bibliothèque qui semble ainsi se projeter d’un mur sur l’autre. Architecte Pedro Belo Ravara.

  • 8/10
    Bibliotheques vis à vis

    Le long rayonnage inférieur, plus profond que les étagères, fait office de bureau. Il est ajusté au bord d’une niche existante peinte en rouge dont la profondeur s’utilise pour loger une chaîne hi-fi.

  • 9/10
    Bibliotheques jeux de couleurs

    Aplats colorés et niches variables. Sur un socle de 15 cm, le meuble bibliothèque est conçu en deux parties distinctes et mis en œuvre avec des panneaux mélaminés de 22 mm d’épaisseur pour les montants, et de 16 mm pour les tablettes (épaisseur convenant à de petites portées). Les étagères alternent les fixations vissées dans les montants à travers chants et une pose réglable en hauteur sur taquets. C’est une solution mixte qui permet de moduler les niveaux tout en assurant la stabilité de ce meuble de 30 cm de profondeur. La partie inférieure intègre des casiers fermés de tailles variées, dont les façades multicolores en latté peint (ép. 18 mm) sont montées sur pivots pour en permettre l’encastrement. Ouvertures latérales ou basculantes justifient l’emplacement des boutons poignées. Un plateau intermédiaire débordant sépare les deux parties. Il s’équipe d’un rail métallique dans lequel circulent les roulettes de l’ échelle prévue pour accéder aux livres rangés en partie haute. Architecte d'intérieur Léonore Trabut. Photo Inside/Tito/Styliste, I. Melchior

  • 10/10
    Bibliotheques

    Un couloir de savoir. De nos jours, le prix du mètre carré habitable justifie d’utiliser tout le potentiel d’un logement. Les grands couloirs d’autrefois offrent l’opportunité d’installer des rangements ou de dresser une bibliothèque. Celle-ci rassemble tous les livres de la maison sur la longueur du couloir d’entrée, sans contraindre les déplacements. D’une hauteur de 2,60 m, elle se déploie sur près de 4 m de longueur pour 30 cm de profondeur. Montants et étagères de forte section lui confèrent une belle allure, que le blanc immaculé de la peinture allège, mettant ainsi en valeur les ouvrages. L’ensemble est réalisé en MDF : les montants sont constitués de deux feuilles de 16 mm d’épaisseur qui prennent en sandwich une ossature en tasseaux (de 20 x 40 mm). À l’arrière, ces panneaux s’encastrent sur d’autres tasseaux fixés verticalement dans le mur du fond, et sont vissés de côté en plusieurs points. Pour habiller le chant apparent du MDF, on rapporte un tasseau muni d’une alèse (de 10 x 52 mm) qui dissimule le tout. Posées sur des taquets vissés sur les montants, les solides tablettes sont composées de deux feuilles de MDF (ép. 19 mm) collées l’une sur l’autre pour offrir une épaisseur de 38 mm. Stylisme Marie Lacire.

Graphique, cette bibliothèque en deux parties habille les renfoncements de part et d’autre du conduit de fumée. L’étagère inférieure, légèrement débordante, sert de support au grand miroir qui surplombait l’ancienne cheminée remplacée par un poêle. Elle enrobe la saillie du conduit et ne présente aucun raccord. Photo Architecte Eva Foerster/Stylisme, Marie Lacire

+ de diaporamas

Commentaires

3 commentaires

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo.
Si vous ne vous connectez pas, votre commentaire apparaîtra en Anonyme.

3 commentaires sur "Idées déco : les bibliothèques"

Signaler un abus

29/01 - 18:28

Anonyme

Bonjour, Où ont-eté trouvés les cubes / intercalaires pour ce modèle de bibliothèque ? Merci,

Signaler un abus

29/01 - 18:23

Anonyme

Bonjour, Où ont-eté trouvés les cubes / intercalaires pour ce modèle de bibliothèque ? Merci,

Signaler un abus

29/01 - 18:23

Anonyme

Bonjour, Où ont-eté trouvés les cubes / intercalaires pour ce modèle de bibliothèque ? Merci,

Derniers articles déco

toutes les actus et tendances
Votre projet 3D