Une déco des années 60 !

Le 28 octobre à 15h35 - Art & Décoration

Avis aux amoureux des années soixante, cet intérieur pop, coloré et ludique est une mine d’idées ! Du sol en linoléum pastillé aux murs recouverts de papier peint psychédélique, en passant par le mobilier vintage, aucun détail n’a été négligé. Un exercice de style réussi.

Lorsque Magali et Darren ont fait l’acquisition de leur appartement, ils se sont longuement interrogés sur les aménagements à effectuer pour optimiser les 140 m2. Ils ont donc décidé de faire appel à l’architecte DPLG François Gillet. Si le couple avait envisagé de casser quelques cloisons, il n’avait, en revanche, pas imaginé redistribuer la totalité des pièces. L’optimisation de l’espace et sa séparation en deux niveaux, l’un pour les enfants, l’autre pour les parents, passait toutefois par cette démarche. Aujourd’hui, une mezzanine est dédiée aux parents, qui y ont installé leur chambre, une salle de bains et un dressing.

L’une des contraintes majeures de ce chantier était la cheminée, située au beau milieu de l’appartement, indéboulonnable à moins de supprimer la souche en toiture et de repriser la charpente – ce qui devenait alors totalement hors budget. L’architecte a exploité le problème en l’amplifiant, faisant de cette cheminée contraignante l’axe central de l’appartement, tant horizontalement que verticalement. Obstrué sur toute sa hauteur, le conduit de cheminée s’est retrouvé percé de niches lumineuses et colorées, dans l’esprit des années 1960.

Parallèlement, il sert de support à l’escalier métallique de Roger Tallon, qui mène à la mezzanine. Ainsi, l’ancienne cheminée est devenue le pivot de l’appartement, dont elle a contribué à renforcer la hauteur. Quant à la décoration, c’est Magali qui s’en est chargée. Passionnée par les années 1960, elle a conçu un lieu de vie à son image, mettant à l’honneur des objets chinés, colorés et, si possible, ludiques. Certains constituent de véritables trouvailles, comme ces boutons-poussoirs marche/arrêt d’auto-tamponneuses qui commandent l’éclairage du salon.

Pour le sol, la propriétaire a choisi du linoléum pastillé, de couleurs différentes selon les pièces. Ce revêtement, à la fois original et facile d’entretien, s’adapte parfaitement au style du lieu. Si le mobilier est simple, il a fait l’objet de longues recherches. En osant le mélange des couleurs inspirées de son époque favorite, Magali a su créer une ambiance cohérente, pleine de gaieté et de vitalité.

Reportage réalisé par Céline Hassen. Photos Olivier Hallot.
Art&Décoration N°455 Octobre 2009.

+ d'actualités

Commentaires

Aucun commentaire

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo.
Si vous ne vous connectez pas, votre commentaire apparaîtra en Anonyme.

Aucun commentaire n'a encore été déposé. Soyez le premier à donner votre avis !

Derniers articles déco

toutes les actus et tendances
Votre projet 3D