Un relais de chasse...moderne

Le 25 juillet à 17h05 - Art & Décoration

Angélique et François ont trouvé leurs racines dans la campagne lilloise. Ils ont investi et transformé un ancien relais de chasse. Et s’y sont définitivement installés. Reportage Marie Radot / Photos Christophe Rouffio (août 2011).

Et aussi... Maison moderne et vieilles pierres... , Quand la déco traditionnelle rencontre le design ou encore Tradition dehors, modernité dedans !

  • 1/10
    Pavillon1

    Lové au coeur d’un hameau, cet ancien relais de chasse, édifié en 1800, a conservé toute son allure. Composé de quatre maisons formant une cour carrée, il accueillait autrefois famille et animaux. De nos jours, les corps de bâtiment ont été reliés pour faciliter la circulation et constituer une grande maison familiale. Angélique et François ont tenu à garder le cachet de l’architecture extérieure en brique et, pour gagner en luminosité et adoucir le côté austère du matériau, ils l’ont souvent peinte en blanc.

    Remaniée par les propriétaires précédents, l’ancien relais de chasse avait déjà pris une certaine élégance bourgeoise et confortable, mais le couple, épaulé par un architecte d’intérieur, lui a donné un nouvel élan de modernité, assurant au lieu équilibre et harmonie. Dans les bâtisses, ont été aménagés successivement un atelier de peinture pour Angélique et un espace indépendant dédié aux enfants (une salle télévision et à l’étage, leurs chambres).

    Cet ancien relais de chasse est composé de quatre bâtiments de brique avec des soubassements peints en noir. On voit ici la façade arrière de l’un d’entre eux. Sur la plupart des façades, les briques ont été habillées de blanc, mais sur celle-ci, elles ont gardé leur couleur d’origine.

  • 2/10
    Cuisine3

    La cuisine immense, élégante, lumineuse et pratique affiche un esprit contemporain ! Extrêmement fonctionnelle, elle a été planifiée en respectant le concept de Blum, qui vise à optimiser le déroulement des taches, à organiser le rangement en fonction des besoins de chaque zone et de réduire les distances parcourues.

    Le couple a dessiné la cuisine et c’est le menuisier Valery Douchet qui l’a réalisée. Côté décoration, la maison est traitée de façon sobre et épurée. « Nous voulions des matériaux naturels comme le bois, la brique et le béton. » Au sol, les larges lattes de bois sont réservées aux grandes pièces, les briques aux entrées et parfois aux couloirs. Et dans la salle de jeux et l’atelier, Angélique a opté pour le béton ciré.

    L’îlot central de la cuisine, réalisé en ciment et pierre bleue de Belgique, abrite des éléments de rangement faits sur mesure (Valery Douchet). Au sol, le béton ciré du couloir fait le lien avec la cuisine, puis se transforme en parquet à larges lattes. Tabourets hauts, Émotions. Suspensions, Ikéa. Stores, faits sur mesure. Tableau, Patrice Delaby.

  • 3/10
    Cuisine

    La pièce, baignée de lumière, réunit la cuisine et la salle à manger . À l’extérieur, un escalier métallique chiné conduit à l’étage.

    Meubles de cuisine réalisés sur mesure, Valery Douchet. Table ovale « Tulipe », avec plateau en marbre, design Eero Saarinen, Knoll. Chaises « Panton Chair », design Verner Panton, Vitra. Panière à fruits, Comptoir de Famille. Nappe et torchons, en lin, Charvet. Machine à café, Magimix pour Nespresso. Tableaux, A. Bouy.

  • 4/10
    Cuisiniere

    Impressionnante, la cuisinière s’impose par son style à l’ancienne et sa couleur.

    Cuisinière, Aga. Blender-mixeur, KitchenAid

  • 5/10
    Salle a manger

    Le salon offre un coin salle à manger confortable pour des dîners… ou des parties de cartes. Rideaux faits sur mesure avec du tissu (Marché Saint-Pierre).

    Nappe, Charvet. Sculpture, chinée.

  • 6/10
    Salon

    Les murs du salon entièrement recouverts de boiseries XVIIIe offrent un remarquable travail d’ébénisterie : plusieurs caissons contiennent un instrument de musique classique sculpté en relief.

    Fauteuils , pouf, canapé et tapis, Rémy Motte. Tableau, chiné.

  • 7/10
    Entree

    Chaleureux et traditionnel, le sol de l’entrée en brique contraste avec l’aspect moderne de la chaise et de la toile abstraite (A. Bouy). La console est un meuble de famille et les lampes ont été montées sur des  bougeoirs anciens.

    Chaise « Louis Ghost » design Philippe Starck, Kartell. Voilier, chiné.

  • 8/10
    Chambre

    Sous les combles, la chambre joue sur les teintes claires et le bois, avec la charpente apparente et le parquet brut.

    Sur le lit, boutis et oreiller, en lin, Charvet. Oreiller, Zoeppritz. Suspension, Émotions. Fauteuil repeint et miroir, chinés. Tableau, Barot.

  • 9/10
    Salle de bain

    Au fond du couloir, une salle de bains très graphique, grise et blanche. Le lavabo, composé d’une ossature en bois recouverte d’une patine imitation béton, a été dessiné par Anne-Sophie Motte et réalisé par Esprit Béton.

  • 10/10
    Pavillon2

    Le jardin de la maison est un petit bijou où à travers les allées on peut admirer les hortensias, les roses et le cerisier du Japon. Sur les façades courent les grimpants, la glycine et les chèvrefeuilles. Pour admirer le jardin de la maison , certaines fenêtres ont été agrandies et une véranda équipée d’huisseries discrètes a été créée dans l’atelier d’Angélique. Aux beaux jours, une grande voile extérieure protège, dans la cour, table et chaises longues, pour une délicieuse ambiance terrasse.

    Le centre de la cour, formée par les quatre bâtiments, est recouvert d’une pelouse impeccable. Aux beaux jours, une voile tendue (Espace Ombrage) permet de déjeuner dehors. Table et chaises, Tectona. Sur la table, chemins de table, en lin, Charvet.

Lové au coeur d’un hameau, cet ancien relais de chasse, édifié en 1800, a conservé toute son allure. Composé de quatre maisons formant une cour carrée, il accueillait autrefois famille et animaux. De nos jours, les corps de bâtiment ont été reliés pour faciliter la circulation et constituer une grande maison familiale. Angélique et François ont tenu à garder le cachet de l’architecture extérieure en brique et, pour gagner en luminosité et adoucir le côté austère du matériau, ils l’ont souvent peinte en blanc.

Remaniée par les propriétaires précédents, l’ancien relais de chasse avait déjà pris une certaine élégance bourgeoise et confortable, mais le couple, épaulé par un architecte d’intérieur, lui a donné un nouvel élan de modernité, assurant au lieu équilibre et harmonie. Dans les bâtisses, ont été aménagés successivement un atelier de peinture pour Angélique et un espace indépendant dédié aux enfants (une salle télévision et à l’étage, leurs chambres).

Cet ancien relais de chasse est composé de quatre bâtiments de brique avec des soubassements peints en noir. On voit ici la façade arrière de l’un d’entre eux. Sur la plupart des façades, les briques ont été habillées de blanc, mais sur celle-ci, elles ont gardé leur couleur d’origine.

+ de diaporamas

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo.
Si vous ne vous connectez pas, votre commentaire apparaîtra en Anonyme.

1 commentaires sur "Un relais de chasse...moderne"

Signaler un abus

02/04 - 21:09

Anonyme

Bonjour, j'aimerais connaitre le nom de l'architecte d'intérieur merci

Derniers articles déco

toutes les actus et tendances
Votre projet 3D