Un atelier converti en loft

Le 9 septembre 2010 - Art & Décoration

À Ménilmontant, un couple d’artistes a été conquis par cet ancien atelier de confection converti en loft. Au programme : lumière, couleurs, esprit industriel, mobilier vintage et récup’… Par Muriel Priou. Photos Christophe Rouffio (Art&Décoration, Septembre 2010).

Dans le XXe arrondissement de Paris, derrière une porte cochère , se cache une enfilade de bâtiments, anciens ateliers du début du siècle dernier où oeuvraient des artisans. Aujourd’hui, bureaux et habitations privées se partagent les allées et la cour pavée. Converti en habitation il y a quelques années par la jeune architecte Caroline Costedoat, l’atelier de confection d’autrefois a subi de grosses transformations.

Pour gommer l’aspect très morcelé de l’espace, l’artiste a misé sur l’ouverture et la simplicité, afin de retrouver l’ampleur de la construction initiale tout en lui conservant son esprit industriel . Les travaux ont été considérables : « Nous avons fait apparaître la brique de la structure porteuse, laissé les tomettes d’origine et conservé une partie du parquet d’origine. La verrière a été entièrement remplacée et toutes les anciennes fenêtres ainsi que leurs montants, que nous avions déposées, ont servi à remonter les petites verrières intérieures », explique l’architecte.

Aménagé en un seul espace, le rez-de-chaussée baigné de lumière grâce à l’immense véranda , accueille d’un seul tenant un vaste salon, la salle à manger et la cuisine ouverte sur la pièce. On est agréablement surpris par ce mélange hétéroclite de briques, de couleurs – jaune pour l’entrée, bleu tendre pour le salon – de portes patinées, de tomettes anciennes inondées de lumière. Le couple a fait preuve de la même fantaisie en mêlant le mobilier de récupération à des pièces de designer et en mariant les objets insolites et des équipements fonctionnels.

Le salon se partage ainsi entre des reproductions de fauteuils de Eames , un canapé sobre et, ici et là, des objets chinés installés autour d’une cheminée au design minimaliste, dessinée par les propriétaires eux-mêmes. Conçu par Caroline Costedoat, l’escalier-bibliothèque reflète son goût pour l’architecture industrielle. Il permet d’accéder au niveau supérieur de l’atelier, qui consiste en une immense mezzanine abritant les chambres et les salles de bains. Ces espaces largement ouverts sont cependant délimités de manière astucieuse par de grandes fenêtres intérieures qui permettent de bénéficier de la lumière de la verrière tout en se préservant leur intimité aux pièces.Le parti pris de la structure métallique peinte en noir a donné une vraie personnalité au lieu. L’espace ainsi redistribué fait revivre cet ancien atelier de confection transformé en habitation où la lumière naturelle règne en maître absolu.

Et aussi :

+ d'actualités

Commentaires

Aucun commentaire

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo.
Si vous ne vous connectez pas, votre commentaire apparaîtra en Anonyme.

Aucun commentaire n'a encore été déposé. Soyez le premier à donner votre avis !

Derniers articles déco

toutes les actus et tendances
Votre projet 3D