Du gris du sol au plafond

Le 15 novembre à 17h58 - par - Le Journal de la Maison

Mi-appartement mi-maison, ces trois niveaux avec vue sur la Seine ont été transformés par une fan de déco. Sa boutique s'appelle Les enfants terribles. Son intérieur plutôt chic et sage, regorge d'idées et de pointes d'audace. À commencer par la couleur de base.

  • 1/7
    Canape gris

    Tout a commencé avec l’arrivée d’Elia, quelques années après la naissance de son grand frère Ethan. Les parents, Sophie et Michael, se sont alors lancés dans la recherche de l’ appartement idéal : une chambre de plus, donc, à Neuilly, où ils habitaient déjà, sans vis-à-vis si possible, calme et lumineux, avec de grands volumes communicants et un espace extérieur (terrasse ou jardin).

    Ils souhaitaient également que la structure soit suffisamment épurée pour pouvoir l’ aménager à leur goût facilement. Que d’exigences!  « Après une année de recherches infructueuses, nous avons visité cet appartement situé dans un immeuble récemment construit. Nous nous sommes décidés sur-le-champ », expliquent les propriétaires.

    Sur la photo : Autour du canapé anthracite (Modénature), les meubles blancs apportent une note de lumière. Fauteuil Charles et Ray Eames,Silvera. Tapis et coussins, Fly. Vase et composition florale, Rosebud. Lustre, Murano. Table basse, Cadès Amadeus. Tableaux « Vogue » de Max Wiedmann, Galerie Géraldine Zberro.

  • 2/7
    Chambregrisgarcon

    Il faut dire que le lieu correspondait en tout point aux souhaits des jeunes parents ; une superficie de 135mètres carrés sur trois niveaux, avec une distribution idéale et, cerise sur le gâteau, la vue sur la Seine!

    « Nous avions la sensation de visiter une maison , nous nous imaginions prenant nos repas sur la belle terrasse en regardant passer les péniches. L’architecture contemporaine et la belle hauteur sous plafond du salon cathédrale ont fini de nous convaincre, c’était idéal ! », confie Sophie.

    De plus, il n’y avait aucune restructuration à envisager, pas de gros œuvre , donc pas de gravats et pas trop de poussière… argument non négligeable quand la famille compte un nouveau-né et un jeune enfant!

    Sur la photo : Gris anthracite et orange flashy, la chambre d’Ethan ne manque pas de dynamisme. Opter pour un lit en mezzanine permet d’installer un couchage supplémentaire pour accueillir un copain. Canapé « 4/4 », Zéro de Conduite. Malle militaire ancienne, chinée. Lit mezzanine, Bopita. Tapis et coussins personnalisables, Les Enfants Terribles. Suspension en forme d’ampoule, « Joule », AM-PM.

  • 3/7
    Chambregrise

    L’étage est le seul endroit où Sophie et Michael ont fait faire des aménagements un peu plus importants : la création d’un dressing et d’une salle de bains qui communiquent avec leur chambre grâce à une porte coulissante qui s’escamote dans le mur.

    Depuis trois ans que la petite famille a investi les lieux, chacun y a trouvé ses marques et la vie coule, douce, face au fleuve…

    Sur la photo : Looké comme une chambre d’hôtel de designer, le refuge des parents ne dédaigne pas les notes d’humour. Papier peint « Strip-Town », Flamant. Plafonnier « Sky Garden » de Marcel Wanders, Flos. Sculpture « Crocodile » de Philippe Clairé, Galerie Géraldine Zberro. Fauteuil « Louis Ghost » de Philippe Starck, Silvera. Armoire laquée,Habitat. Linge de lit, AM-PM.

  • 4/7
    Chambregrisfille

    C’est Sophie qui a supervisé l’ensemble des travaux de décoration, sélectionné les matériaux et même dessiné le mobilier sur mesure. Il faut dire qu’elle est passionnée de déco.

    Au point qu’elle a ouvert sa propre boutique à Neuilly, Les Enfants Terribles, une « caverne d’Ali Baba pour mamans » dans laquelle elle propose une sélection de meubles, luminaires , coussins, linge de lit et cadeaux ludiques. On y trouve aussi bien les marques incontournables que les jeunes créateurs. Du coup, meubler et décorer les chambres d’Elia et Ethan a été pour elle un jeu d’enfant !

    Sur la photo : L’univers composé pour Elia est celui d’une petite princesse. Lit «Marie » (Quax), suspension, tapis, lampe « Miffy », lampe champignon (Egmont), boîte de rangement (Lego), coccinelle à roulettes et parure de lit, Les Enfants Terribles. Chien en peluche, FAO Schwartz. Commode vintage années 1950.

  • 5/7
    Cuisinegriseindustriellepop

    Côté cuisine , les propriétaires ont fait poser un parement en briques de récupération sur un mur. Un grand miroir au style industriel et une série de suspensions en boîtes de soupe Campbell’s achèvent de donner à la pièce un look très new-yorkais.

    Ce clin d’œil à Andy Warhol n’est pas le seul témoignage du goût des propriétaires pour l’art. De nombreux tableaux ornent les murs.

    Sur la photo : Urbaine, industrielle et pop, la cuisine baigne dans une ambiance très new-yorkaise avec son mur en briques de récupération. Clin d’oeil à Andy Warhol,la suspension (Ingo Maurer) est composée de boîtes de soupe Campbell’s. Table « Poliform » et chaises Ray et Charles Eames, Vitra, chez Silvera. Vaisselle et carafe, Bea Factory.

  • 6/7
    Salongris

    Dans le reste de l’appartement souffle un esprit contemporain , pop et vintage, le goût des belles matières et le sens du design. Sophie a choisi le gris comme fil conducteur. Du gris perle au gris rosé en passant par le taupe grisé, il délimite les espaces.

    Le mobilier, en majorité blanc, parsème la maison de touches de lumière tandis qu’au sol, le parquet en chêne clair réchauffe l’atmosphère.

    Pour fermer le palier et la cage d’ escalier tout en assurant la sécurité des enfants sans pour autant couper le regard, des parois de verre ont  été installées et la rampe a été réalisée avec des câbles : deux très bonnes idées pour cloisonner en toute transparence.

    Sur la photo : Avec ses parois de verre, son hublot et sa rampe métallique,la cage d’escalier a un air de coursive de bateau. Fauteuil et repose-pieds « Barcelona » de Mies Van der Rohe, Classic Design Italia. Parquet, Bineau. Lithographie « Rolex/Relax » de Max Wiedmann et Artoyz personnalisé par Johanne 8, « Qee Spider Blackberry », Galerie Géraldine Zberro.

  • 7/7
    Couv hors serie

    >> Retrouvez plus d’idées déco pour la maison dansLe Journal de la Maison

    Cliquez ici pour vous abonner

Tout a commencé avec l’arrivée d’Elia, quelques années après la naissance de son grand frère Ethan. Les parents, Sophie et Michael, se sont alors lancés dans la recherche de l’ appartement idéal : une chambre de plus, donc, à Neuilly, où ils habitaient déjà, sans vis-à-vis si possible, calme et lumineux, avec de grands volumes communicants et un espace extérieur (terrasse ou jardin).

Ils souhaitaient également que la structure soit suffisamment épurée pour pouvoir l’ aménager à leur goût facilement. Que d’exigences!  « Après une année de recherches infructueuses, nous avons visité cet appartement situé dans un immeuble récemment construit. Nous nous sommes décidés sur-le-champ », expliquent les propriétaires.

Sur la photo : Autour du canapé anthracite (Modénature), les meubles blancs apportent une note de lumière. Fauteuil Charles et Ray Eames,Silvera. Tapis et coussins, Fly. Vase et composition florale, Rosebud. Lustre, Murano. Table basse, Cadès Amadeus. Tableaux « Vogue » de Max Wiedmann, Galerie Géraldine Zberro.

+ de diaporamas

Commentaires

2 commentaires

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo.
Si vous ne vous connectez pas, votre commentaire apparaîtra en Anonyme.

2 commentaires sur "Du gris du sol au plafond"

Signaler un abus

05/02 - 21:06

mayonluke

Bonjour, quel est le gris sur les murs du salon svp ? Marque et numéro? merci

Signaler un abus

05/02 - 21:05

mayonluke

Bonjour, quel est le gris sur les murs du salon svp ? Marque et numéro? merci

Derniers articles déco

toutes les actus et tendances
Votre projet 3D