A Nantes, un château plutôt original !

Le 14 octobre à 16h22 - Art & Décoration

Amoureux de la nature et des chevaux, un couple en quête d’espace a acquis ce château situé en pleine campagne, à une demi-heure de Nantes. Récit d’un chantier pas comme les autres. Par Clémence Blanchard / Stylisme Isabelle Chabeur / Photos Charly Erwin (Octobre 2010).

Et aussi : Sous le charme d'un jardin de curé , Toulousaine de charme ou encore Une abbaye devenue maison !

On ne le voit pas tout de suite. Il faut attendre d’avoir franchi presque toute l’allée majestueuse, bordée de chênes centenaires, pour apercevoir sa haute silhouette, blanche et imposante. Bienvenue au château du Pont-Hus.

Son histoire commence au XIIIe siècle. Alors flanqué de tours, entouré de douves et muni d’un pont-levis, il a toutes les caractéristiques du château fort médiéval. Trois siècles plus tard, sur fond de guerres de religions, le château est entièrement rasé.

Reconstruite dans la deuxième partie du XVIIIe siècle, la bâtisse présente alors tous les caractères de l’architecture à la française. À la fin du Siècle des lumières, le château est à son apogée. Mais l’Histoire s’en mêle encore : pendant la Révolution française, les gardes nationaux y mettent le feu.

Sa physionomie actuelle date de 1840. À cette époque, le projet de reconstruction vise à lui rendre la splendeur de ses origines. Seule différence majeure : la suppression des ailes, qui permet d’ouvrir quatre nouvelles baies sur les faces latérales de la bâtisse.

Lorsque Julie et Xavier, les propriétaires actuels, décident de se jeter à l’eau, la toiture a été refaite quelques années auparavant, les nombreuses cheminées ont été réparées et douze lucarnes de style XVIIIe installées.

<page />

S’ils n’ont guère modifié la distribution des pièces – excepté la cuisine qui a été sensiblement agrandie en abattant un mur porteur –, ils ont, en revanche, fait restaurer tous les parquets en point Hongrie et les nombreuses boiseries du rez-de-chaussée.

L’essentiel de leurs efforts s’est porté sur le parc et les abords du château. À l’abandon, envahi de végétation et, dans certaines zones, de marais, le domaine a été nettoyé, replanté, et enrichi d’un potager , d’un verger et d’une vigne.

La façade blanche, caractéristique de la pierre de tuffeau, a été ravalée, une verrière dans l’esprit XIXe a été créée sur l’un des côtés du bâtiment permettant un accès direct à la cuisine, et une vaste terrasse ornée de palmiers accueille désormais le visiteur ébloui.

Côté décoration , un seul mot d’ordre : charme et authenticité. Gros fourneau à l’ancienne et meubles de métier en cuisine, canapés Chesterfield et hautes bibliothèques pour le salon aux allures de club anglais, mobilier de style Louis XVI, ciel de lit, lustre à pampilles et baignoire en fonte créent le décor romantique de la suite parentale. Des choix décoratifs en accord avec l’histoire du château. Et dans l’air du temps.

+ d'actualités

Commentaires

Aucun commentaire

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo.
Si vous ne vous connectez pas, votre commentaire apparaîtra en Anonyme.

Aucun commentaire n'a encore été déposé. Soyez le premier à donner votre avis !

Derniers articles déco

toutes les actus et tendances
Votre projet 3D