Un superbe jardin maniériste comme au XVIIeme

Le 2 janvier à 11h43 - par - Mon Jardin & ma maison

À Thiré, au cœur de la Vendée, le jardin du Bâtiment plonge le visiteur dans une féerie baroque. Le chef d’orchestre William Christie a créé cette œuvre originale, mêlant architecture et végétaux à la manière des XVIIe et XVIIIe siècle.

  • 1/9
    Jardinbaroque entree

    Dès l’entrée, le visiteur ressent la volonté de William Christie d’imposer une mise en scène théâtrale.

    Pour le jardin du Bâtiment, le musicien a endossé le costume de jardinier, sans renier son goût pour le baroque. Au contraire !

    Photo : Depuis le jardin de la terrasse côté nord, se déploie l’unique perspective des lieux. Des topiaires animent l’espace invitant à se rendre vers le miroir d’eau situé en contre bas.

  • 2/9
    Jardinbaroque arbustes

    Depuis 2007, le chef jardinier David Martin a la responsabilité des lieux conçus initialement par la paysagiste Sophie Matringe.

    Le végétal y est exubérant par la fantaisie de ses tailles, courbes et effets. Attenante au logis, la cour d’honneur ouvre la visite, avec ses huit parterres de broderies de buis, animés par des topiaires remarquables, sous des pins parasols.

    Photo: Le jardin de la cour d’honneur est divisé en huit parterres de broderies en buis. Au fond, la pergola de châtaignier inspirée du courant Arts & Crafts.

  • 3/9
    Jardinbaroque pergola

    D’un côté, la cour est bordée d’une pergola en châtaignier couverte de rosiers grimpants, de l’autre d’un jardin de buis le long du clocher.

    Passée la pergola, se présente une étrange folie de verdure inspirée de motifs chinois : c’est le théâtre planté d’ifs taillés !

    Photo: Depuis le coeur du théâtre de verdure, le regard traverse la pergola et la cour d’honneur.

  • 4/9
    Jardinbaroque cloitre

    En empruntant les coulisses – une allée extérieure longeant le théâtre – on arrive à un petit cloître structuré par quatre parterres de buis où raisonne le ruissellement d’une fontaine murale. La grande parcelle est divisée en quatre carrés engazonnés, et plantée d’ ifs aux formes géométriques imposantes.

    Chaque carré accueille en son centre un pin maritime incliné par le vent dominant. Un double alignement de tilleuls taillés à l’italienne, borde le tout, entouré lui-même d’une charmille savamment festonnée. Quelle complexité végétale! Au pied, se dessine un ensemble inspiré des jardins maniéristes italiens du XVIIe siècle.

    Photo: Vue plongeante sur le cloître aux quatre parterres de buis animés en leur centre de rosiers sur tige à fleurs blanches. Ils font échos au rosier ‘Mme Alfred Carrière’ qui grimpe sur la façade du logis.

  • 5/9
    Jardinbaroque poirierpommier

    Une collection d’ agrumes en pots y côtoie des plantes succulentes.

    Photo : Les pommiers et poiriers en palmette, cordon ou port libre proviennent du verger conservatoire du lycée de Luçon-Pétré (85).

  • 6/9
    Jardinbaroque colonnade

    Une fenêtre sur le paysage invite à y descendre par un escalier de brique orné de rocailles, vers le miroir d’eau long de 70 mètres. Le regard s’arrête sur une colonnade de charmes, ultime élément architectural végétal qui ponctue la perspective.

    Photo: À l’extrémité du miroir d’eau alimenté par la Smagne, une colonnade de charmes ornée de rocailles verticales marque la perspective

  • 7/9
    Jardinbaroque pont

    De chaque côté, des lignes de platanes offrent des espaces ombragés menant à deux ponts au dessus de la Smagne. La rivière a été détournée de son cours pour la mise en eau de cette partie du jardin.

    Sur le chemin du retour vers le logis, on longe un bosquet planté d’essences locales, des saules et peupliers bordés d’une haie d’aubépines taillée à hauteur d’homme.

    Photo: Ce pont qui enjambe la Smagne mène au-delà du miroir d’eau.

  • 8/9
    Jardinbaroque irisifs

    Une légère montée donne accès, à l’ouest, au Bosquetto, un jardin où les formes fuselées des cyprès ou rondes des pins parasols, incitent au repos après ce parcours intensément planté !

    Photo : Fleuries par de grands iris bleus et violets, les topiaires d’ifs prennent ici la forme d’oiseaux, en écho aux pigeons paons installés dans le pigeonnier.

  • 9/9
    Couv Mon Jardin Ma Maison 6

    >> Plus d’idées pour le jardin dans Mon Jardin & ma maison

    Cliquez ici pour vous abonner

Dès l’entrée, le visiteur ressent la volonté de William Christie d’imposer une mise en scène théâtrale.

Pour le jardin du Bâtiment, le musicien a endossé le costume de jardinier, sans renier son goût pour le baroque. Au contraire !

Photo : Depuis le jardin de la terrasse côté nord, se déploie l’unique perspective des lieux. Des topiaires animent l’espace invitant à se rendre vers le miroir d’eau situé en contre bas.

+ de diaporamas

Commentaires

Aucun commentaire

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo.
Si vous ne vous connectez pas, votre commentaire apparaîtra en Anonyme.

Aucun commentaire n'a encore été déposé. Soyez le premier à donner votre avis !

Derniers articles déco

toutes les actus et tendances
Votre projet 3D