Les atouts du gabion

Le 13 juillet à 14h04 par Patrick Glémas - Maison & Travaux

Ce principe de cage à maille métallique libère l’imagination dans les jardins en diversifiant les utilisations pratiques ou décoratives, et les matériaux de remplissage. Et en plus la mise en oeuvre est des plus simple. Maison & Travaux vous livre les atouts du gabion.

Comment installer un gabion ?

Le gabion classique, qu’il soit en grillage torsadé ou en panneau électrosoudé, se pose sur une assise horizontale compactée ou réalisée avec du tout-venant cimenté. S’il sert de muret de soutènement, sa base sera légèrement inclinée, du côté de la partie amont.

Les cages sont dépliées et les différents panneaux assemblés avec du fil de fer, des agrafes ou des spirales spécifiques, fournies avec le gabion. Des panneaux intermédiaires, appelés diaphragmes, sont ajoutés pour maintenir un écartement constant malgré la pression du matériau de remplissage. Plusieurs cages sont mises bout à bout au sol, si c’est nécessaire, pour atteindre la longueur voulue. Sur les gabions en panneaux soudés, des tirants servent à maintenir un écart constant entre les faces.

- Les gabions qui font 50 cm de large et plus tiennent en place d’eux-mêmes, sous le poids des matériaux. Il est possible de superposer plusieurs cages, celle du haut étant solidement ancrée à celle du bas. Pour savoir combien il est possible d’empiler de cages, une règle empirique dit que la hauteur maximale de la construction est égale à trois fois la largeur de la cage au contact du sol.

- Les gabions étroits, destinés à la construction de murets, doivent être scellés dans le sol car leur assise n’est pas assez large : soit en enfonçant la base des grilles dans le sol d’un quart à un tiers de leur hauteur (la tranchée est ensuite comblée avec un béton maigre), soit en utilisant des poteaux qui sont placés à l’intérieur de la cage et la maintiennent en place (une fois la cage remplie de pierres, les poteaux sont invisibles).

- Les panneaux de plus d’un mètre de haut sont stabilisés par des poteaux solidement ancrés dans le sol, à la manière des claustras en bois : le poids des matériaux étant très important, le balan est donc grand, alors autant éviter une chute du panneau à la moindre poussée !

- Calculez le volume nécessaire avant de vous lancer dans le montage. Sinon, vous ne pourrez pas aller au bout de votre entreprise. Lors du remplissage, remuez les pierres avec une fourche à empierrer ou avec un piquet en fer afin que les pierres se tassent bien, en laissant le moins d’espace possible entre elles. Vous éviterez l’apparition d’affaissements disgracieux à la longue et impossibles à combler.

Sur la photo : Dans cette prairie en pente, une telle construction longue et arrondie joue un rôle pratique - retenir la terre pour créer des terrasses -, et visuel - couper la pente par une bande sinueuse qui rompt la monotonie. Les gabions sont utilisés sur une seule hauteur et remplis de grosses pierres, bien rangées à la main. Betafence.

+ de dossiers

Commentaires

Aucun commentaire

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo.
Si vous ne vous connectez pas, votre commentaire apparaîtra en Anonyme.

Aucun commentaire n'a encore été déposé. Soyez le premier à donner votre avis !

Derniers articles déco

toutes les actus et tendances
Votre projet 3D