Ragréage décoratif

Le 20 mars à 11h22 - Maison & Travaux

Une recette et un tour de main que chacun peut s’approprier pour donner au sol un décor béton. À étendre si l’on veut au plan de travail ou de toilette.

Ragréage décoratif

Mis au point et réalisé par Les Ateliers de Vérone, ce ragréage teinté dans la masse se promet durable, sans fissure ni tache. Le grain de surface, fin et soyeux, s’accompagne de nuances délicates que valorise et protège un vernis à l’eau. Une mise en oeuvre exigeante qui ne doit pas être entreprise par grosse chaleur ni en courant d’air.

Sur support préparé
Il est essentiel d’opérer sur un sol parfaitement plan et horizontal pour éviter les risques de fissures. Sur une surface carrelée, l’application d’un primaire (« Weber.prim », Weber & Broutin) précède celle d’une barbotine commune à tous les supports. Destinée à accrocher le ragréage, la barbotine se compose de : 1 vol de ciment (gris ou blanc) pour 1 vol de sable tamisé et 1 vol de latex + eau (à 50%). Elle est appliquée en 1 couche. On attend le séchage complet pour continuer.

Une surface fractionnée
Le ciment doit pouvoir se dilater ce qui implique quelques précautions. En périphérie de la pièce, il convient de poser un joint souple qui se présente sous forme de bande autocollante : sur les murs ou les plinthes et autour de tous les angles sortants (points particulièrement sensibles). Sur le sol, on répartit des joints de fractionnement ou de dilatation sachant que le ragréage se prépare et se pose par zone de 10 à 15 m2 maximum. S’il est gâché en quantité supérieure, il risque de faire sa prise avant d’être appliqué. Outre leur aspect technique, les joints de fractionnement servent à régler le niveau du ragréage, et jouent un rôle décoratif car ils apparaissent sur le sol fini. On veillera donc à “découper” la surface en les répartissant de manière harmonieuse. Les barres de fer, peintes en noir ici, peuvent être remplacées par des carreaux, des profilés en aluminium, etc. Pourvu que l’épaisseur ne dépasse pas celle du ragréage, soit 3 mm.

Le joint périphérique autocollant se pose en continu. Tous les angles saillants doivent en être enrobés pour éviter d’éventuelles fissures.

Les joints de fractionnement sont de même épaisseur que le sol fini. Pour ajuster la longueur des barres en fer, on les coupe avec une meuleuse.

Les barres de fer se posent avec une colle néoprène par double encollage. Elles délimitent des zones de 10 à 15 m2. Leur répartition doit être cohérente.

La barbotine servant à accrocher le ragréage se prépare au moment de l’emploi. Ciment blanc (SB Mercier) et latex (Sika) se mélangent dans une auge.

+ de fiches

Commentaires

2 commentaires

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo.
Si vous ne vous connectez pas, votre commentaire apparaîtra en Anonyme.

2 commentaires sur "Ragréage décoratif"

Signaler un abus

19/03 - 15:54

Anonyme

je souhaitais savoir quel vernis beton à l'eau doit -on utiliser ? je n'en trouve pas ! Merci

Signaler un abus

16/09 - 22:07

Anonyme

Merci beaucoup pour cette recette qui a l'air simple à préparer et à appliquer, nous allons tester chez nous.

Derniers articles déco

toutes les actus et tendances
Votre projet 3D