Revêtir un sol

Le 20 mars à 14h40 - par Agnès Gille - Maison & Travaux

Papiers peints,  plaques de mosaïque,  dalles vinyles, films  polyester…  En un clin d’oeil, ils  recouvrent nos murs,  sols et vitrages, sans  outillage particulier.  Seule condition à leur  bonne adhérence,  des supports adaptés,  lisses, sains, secs  et homogènes, sans  poussière ni graisse. 

Le carrelage minéral composite

Alternative au carrelage céramique, il est quatre fois plus léger et plus rapide à poser. Silencieux et incassable, il résiste aux taches et aux rayures.

Avec un effet tout aussi bluffant, le carrelage minéral composite intègre 20 % de vinyle, mais comporte 80 % de carbonate de calcium (principal composant des marbres). Sa surface est protégée par un vernis polyuréthane.

Comment le poser ? 

En dalles autocollantes, ses conditions de pose sont identiques à celles des dalles et lames vinyles. Les formats sont carrés (45 x 45 cm ou 60 x 60 cm) ou rectangulaires (30 x 45 ou 30 x 60 cm), autorisant ainsi divers calepinages. Le carrelage minéral composite est décliné en deux épaisseurs (2 ou 3 mm – couche d’usure de 0,20 ou 0,30 mm) avec un joint préformé en pourtour, ou avec quatre bords chanfreinés pour une pose bord à bord. Une fois la pose effectuée, la colle remonte légèrement pour un joint parfait entre chaque dalle. Les excès de colle s’enlèvent au white-spirit.

Comment l’enlever ?

Leur dépose est identique à celle des dalles et lames vinyles .

+ de fiches

Fiche précédente

Commentaires

Aucun commentaire

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo.
Si vous ne vous connectez pas, votre commentaire apparaîtra en Anonyme.

Aucun commentaire n'a encore été déposé. Soyez le premier à donner votre avis !

Derniers articles déco

toutes les actus et tendances
Votre projet 3D