La décoration sensuelle de Stella Cadente

Le 7 octobre à 16h36 - Le Journal de la Maison

Styliste, designer, décoratrice… Stella Cadente n’a pas sa pareille pour faire entrer le merveilleux dans notre monde rationnel. Cet automne, suivons sa bonne étoile, elle nous révèle une déco sensuelle et gourmande pour rhabiller la maison. (Par Anne Gastineau - Photos Pierre Jean Verger - Oct. 2011)

  • 1/7
    Maison stella cadente5

    "Les couleurs me donnent faim!" s’exclame Stella Cadente qui vient de repeindre en quelques jours, et entre deux tournages, son appartement parisien. Insatiable, c’est l’adjectif qui convient le mieux à cette artiste mélangeant avec délices ses peintures comme on se délecte d’un fromage blanc aux myrtilles.

    Sa rentrée s’annonce chargée. Mode (son premier métier), parfums, bijoux, accessoires, mais aussi déco forment pour elle un même univers : « Dans tous les cas il s’agit d’ornementation. On cherche à se rendre belle, à se sentir bien dans une tenue, comme on cherche à rendre son intérieur beau et confortable. » Démonstration à la Foire d’Automne dont elle est, cette année, l’invitée d’honneur. Au détour des allées qu’elle a peuplées d’animaux de la forêt, entrez dans son « standappartement ». 165 mètres carrés pour s’initier à la déco made in Stella… (en photo les croquis préparatoires de son stand)

  • 2/7
    Maison stella cadente6

    "Le blanc me rend neurasthénique" prévient d’emblée Stella Cadente. Pour elle, les couleurs sont essentielles, elles permettent de gommer les imperfections, de sublimer un lieu.

    Sa couleur fétiche : le bleu , profond, comme un ciel entre chien et loup, chargé de mystère. Mais sa palette s’étend du mauve clair (qui installe de la douceur et de la luminosité dans une chambre) au violet, intime et puissant, qui délimite une partie bar ou non-fumoir dans le salon, en prolongement d’un camaïeu de bleus stimulant. 

  • 3/7
    Maison stellacadente7

    Elle ose les prunes tirant jusqu’au noir, les verts au plafond. Les pièces qu’elle aime, comme celles de ses chambres d’hôtes à Provins, sont enveloppantes, chaleureuses. Petits ou grands, les volumes sont toujours redessinés, habités par la couleur qui joue avec la lumière.

  • 4/7
    Maison stella cadente3

    En matière de mobilier, Stella n’a pas de prédilection. Canapé contemporain, large et confortable, commode XVIIIe , miroir baroque doré à souhait, toutes les époques se mélangent dans les appartements qu’elle décore.

  • 5/7
    Maison stellacadente2

    Seul fil conducteur : les références aux contes comme ceux que lui lisait sa grand-mère ukrainienne lorsqu’elle était petite fille, des légendes peuplées de forêts et de loups. « Il s’agit d’histoires horribles qu’on racontait aux enfants pour leur faire gober les difficultés de la vie, reconnaît Stella, mais j’aime leur ambivalence, leur façon de sublimer la vie réelle, même s’ils sont édulcorés aujourd’hui. »

    Abat-jour en peau,  référence à Peau d’Âne. Oiseaux mystérieux posés sur une cheminée ou une console, plumes d’ange en tête de lit, référence aux princes transformés en cygnes. Damiers, théières entrouvrant les pages du best-seller de Lewis Caroll, Alice au pays des merveilles… Stella Cadente ? C’est un peu la Tim Burton de la déco !

  • 6/7
    Maison stellacadente

    On comprend qu’elle se soit ennuyée à Sciences po (« pour faire plaisir à mes parents ») et qu’elle ait préféré les bancs du Fashion Institute of Technology à New York ou ceux du Studio Berçot à Paris – un sacré CV ! Stanislassia, son vrai prénom avec lequel elle signe toujours ses dessins, a laissé la place à Stella Cadente, un pseudo devenu une vraie marque.

    Au sein de sa propre agence, Stella et Claudel, elle vend aussi son expertise en développement de marques à des clients prestigieux comme le groupe Sofitel ou la chaîne Sephora. On découvrira bientôt à Paris, dans le quartier de la Bastille, l’hôtel dont elle vient de redécorer entièrement les 40 chambres.

  • 7/7
    Maison stellacadente4

    Autre bonne surprise de l’hiver pour ses fans : une collection de peintures pour la maison, sous sa marque. Vraiment insatiable cette fille-là…

"Les couleurs me donnent faim!" s’exclame Stella Cadente qui vient de repeindre en quelques jours, et entre deux tournages, son appartement parisien. Insatiable, c’est l’adjectif qui convient le mieux à cette artiste mélangeant avec délices ses peintures comme on se délecte d’un fromage blanc aux myrtilles.

Sa rentrée s’annonce chargée. Mode (son premier métier), parfums, bijoux, accessoires, mais aussi déco forment pour elle un même univers : « Dans tous les cas il s’agit d’ornementation. On cherche à se rendre belle, à se sentir bien dans une tenue, comme on cherche à rendre son intérieur beau et confortable. » Démonstration à la Foire d’Automne dont elle est, cette année, l’invitée d’honneur. Au détour des allées qu’elle a peuplées d’animaux de la forêt, entrez dans son « standappartement ». 165 mètres carrés pour s’initier à la déco made in Stella… (en photo les croquis préparatoires de son stand)

+ de diaporamas

Commentaires

Aucun commentaire

Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo.
Si vous ne vous connectez pas, votre commentaire apparaîtra en Anonyme.

Aucun commentaire n'a encore été déposé. Soyez le premier à donner votre avis !

Derniers articles déco

toutes les actus et tendances
Votre projet 3D